Pages Navigation Menu

Actualité immobilière de la cote basque

Immobilier Valence : les erreurs à éviter en investissement

Immobilier Valence : les erreurs à éviter en investissement

On est souvent tenté d’investir dans un endroit lorsqu’on pense connaître les atouts et attraits des lieux. En immobilier, cela ne suffit pas pour valider l’achat d’un bien immobilier. Il y a plusieurs stéréotypes dans lesquels il faut éviter de tomber pour être sûr de ne pas regretter son achat. Il y a plusieurs pièges à éviter afin de réaliser un bon investissement dans le secteur de l’immobilier.

Limiter ses visites avant de se décider

Un achat locatif ne se fait pas sur un coup de cœur comme avec un logement que vous occuperez. Cette affirmation, une agence immobilière valence 26000 vous la confirmera. Il est important de garder la tête bien froide afin que le bien que vous retiendrez puisse répondre aux exigences de vos futurs locataires.

Se précipiter sur le premier logement venu est à bannir et cela est valable aussi bien pour un logement principal, secondaire ou locatif. En effet, dans les deux derniers cas, il se peut que vous ayez envie de récupérer le bien pour un usage quotidien dans les années à venir. Autrement, un achat à distance n’est jamais porteur de bonne nouvelle. Il est préférable de faire des visites et d’en faire plusieurs avant de se décider.

Omettre de s’informer sur le marché local de l’immobilier

Pour qu’un investissement locatif soit rentable, il faut que votre bien trouve rapidement des locataires. Pour cela, il faut avoir un logement attractif tant sur le point de vue de son emplacement que d’un point de vue caractéristique. De ce point de vue, toutes les villes ne sont pas similaires. D’où l’importance de faire une étude de marché et des plus-values immobilières.

Le choix du quartier est un paramètre important, il faudra également tenir compte du dynamisme de la ville et de l’attractivité de celle-ci. Une zone avec un dynamisme d’emploi et des commodités en termes de commerce, administration, école… attire la population active.

Faire une impasse sur le coût des travaux à réaliser

Seul un investissement dans le neuf n’exige pas que vous fassiez des travaux. En partant sur l’achat d’un logement d’occasion, il faut toujours calculer le moindre détail qui implique la réalisation de travaux de rénovation. Le budget alloué à ce projet doit afficher une marge suffisante pour couvrir les surprises en cours de travaux. Une estimation à la louche est à bannir. Pensez même à faire venir un professionnel lorsque vous n’avez pas de solides connaissances en immobilier et en rénovation.

Au-delà des travaux à faire, tenez également compte des frais qui seront liés à la gestion et l’entretien du logement. Ces dépenses vont impacter sur la rentabilité de votre investissement locatif. Évaluez également les charges locatives dans le cas où vous vivez en copropriété. D’autres dépenses comme la taxe foncière sont également à insérer dans vos calculs.

Investir uniquement pour la défiscalisation

Investir uniquement dans le but de profiter de la défiscalisation est une mauvaise idée. Les offres de cette démarche sont profitables sur le moyen terme.

Votre situation peut évoluer avec le temps et vos ambitions également. L’achat d’un bien de location doit avant tout se faire afin de vous constituer un patrimoine immobilier et un revenu complémentaire.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.