Pages Navigation Menu

Actualité immobilière de la cote basque

Investir en montagne : comment rentabiliser son placement ?

Investir en montagne : comment rentabiliser son placement ?

 

Certes, investir en montagne peut comprendre des risques, mais le challenge est intéressant si vous savez vous y prendre. Voici quelques recommandations.

Ceux qui ont le goût du risque aimeraient bien tenter leur chance en essayant d’investir à la montagne. La rentabilité du placement est assurée si vous savez cibler les nouvelles attentes. Un choix judicieux de la station est aussi une condition sine qua none. Et qu’en est-il du choix entre le neuf et l’ancien ?

 

Sachez cibler les nouvelles attentes !

Informez-vous régulièrement pour être compétitif, surtout lorsque vous fixez les tarifs et les loyers. Si dans les années 70-80, un pied-à-terre de 25 m² suffisait aux clients, de nos jours, ceux-ci voudront un appartement d’au moins deux pièces dont la surface minimum habitable est de 35 m². En plus, cet espace de vie doit permettre de se livrer à des activités hors ski. Outre l’espace et l’authenticité du lieu, le bien-être doit être au rendez-vous. Place au spa, aux boutiques d’hiver et autres.

Les promoteurs sont alors obligés de développer des résidences haut de gamme pour satisfaire la demande. Les prestations s’améliorent. Les surfaces augmentent et les tarifs suivent la courbe.

Vous aussi, si vous envisagez d’investir à la montagne, tenez compte de ce contexte et sachez surfer sur les vagues ! Ainsi, vous ciblerez sans nul doute les nouvelles attentes.

L’emplacement du logement est important

Une altitude minimale de 1 500 mètres au flanc de la montagne avec un enneigement certain serait l’idéal. Votre logement doit donner accès aux pistes.

 

Quel serait le meilleur investissement en montagne, le neuf ou l’ancien ?

Si vous investissez dans les résidences de tourisme, le neuf revient moins cher si l’on ne considère que les frais de notaire (2% au lieu de 7%). De plus, vous pourrez récupérer la TVA du bien neuf qui s’élève à 20%. Cependant, il y a des régions où l’immobilier neuf n’existe pas, et pourtant, il y a de belles opportunités dans l’ancien.

Pour conclure, que vous louiez dans le neuf ou dans l’ancien, si vous optez pour le régime fiscal d’un Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP), vous bénéficierez d’avantages certains. Vous n’aurez plus à vous soucier des frais et des amortissements du bien ainsi que de ses mobiliers. Ceux-ci seront déduits de vos recettes locatives.

Comme vous n’allez pas occuper votre résidence de montagne que quelques semaines par an, vous aurez intérêt à le confier à un professionnel afin d’optimiser sa rentabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *