Pages Navigation Menu

Actualité immobilière de la cote basque

Vente à Bordeaux après succession : quels diagnostics sont à faire ?

Vente à Bordeaux après succession : quels diagnostics sont à faire ?

Il peut arriver qu’après avoir hérité d’un bien immobilier, vous décidiez de le vendre. La question des diagnostics immobiliers obligatoires va alors se poser.

Dans cet article, découvrez quels diagnostics sont à faire lors d’une vente de succession à Bordeaux. Découvrez pourquoi le choix de votre diagnostiqueur présente toute son importance dans ce cas particulier.

Les diagnostics immobiliers concernés

Si vous venez d’hériter d’un bien immobilier à Bordeaux et que vous projetez de le mettre en vente, il est normal d’être un peu perdu, notamment sur les questions relatives aux diagnostics immobiliers obligatoires.

Il faut savoir que certains diagnostics sont obligatoires en cas de vente et diffèrent selon la nature du bien en question: maison ou appartement, son emplacement, la date de son permis de construire…

Parmi les diagnostics les plus fréquents, on cite généralement le diagnostic de performance énergétique ou DPE, diagnostic amiante, diagnostic loi Carrez ou encore diagnostic surface habitable, diagnostic gaz et électricité, diagnostic ESRIS.

Un bien immobilier vendu à Bordeaux doit forcément passer par le DPE. Toutefois, le diagnostic termites peut ne pas concerner la zone d’implantation du bien. Les territoires concernés sont listés par arrêté ministériel. Le diagnostic gaz et électricité, quant à lui, dépend de l’âge des installations.

Pour connaître les diagnostics obligatoires pour votre bien, contactez une agence spécialisée comme Allo Diagnostic. Elle vous informera sur la situation et pourra réaliser le ou les diagnostics.

L’utilité des diagnostics sur les biens issus d’une succession

Plus qu’une exigence issue de la provenance du bien immobilier à vendre, dans le cas ici présent d’un héritage, la réalisation de diagnostics immobiliers sur une succession immobilière se justifie par le fait que le vendeur et l’acheteur ont tout intérêt à connaitre l’état du bien en question.

Informés des risques éventuels liés au bien ainsi que de ses atouts, les parties protègent l’environnement. Elles assurent aussi également leur sécurité juridique et la santé des futurs occupants.

Ils peuvent établir le prix de vente le plus juste possible en tenant compte des avantages que le bien présente. Si les performances énergétiques ou la qualité des installations de gaz et d’électricité ne sont pas optimales, la valeur du bien diminue. À l’inverse, de très bons résultats aux diagnostics sont un atout pour la vente.

Ainsi, fournir un dossier de diagnostic technique qui contient l’ensemble des informations utiles sur un bien immobilier issu d’une succession s’avère être plus que jamais utile.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *