Pages Navigation Menu

Actualité immobilière de la cote basque

Bien chauffer son logement pendant l’hiver

Bien chauffer son logement pendant l’hiver

En pleine période hivernale, il est bon de connaître les différents moyens pour avoir une température ambiance plus que correcte chez vous. Les possibilités sont diverses et variés, mais les prix ne sont pas les mêmes. Zoom sur ce sujet d’actualité.

Les radiateurs électriques, une valeur sûre

Présent depuis plusieurs années dans nos foyers, les radiateurs électriques restent bien utilisés encore aujourd’hui, davantage pour des surfaces moindres, comme les appartements ou maisons mitoyennes. C’est un classique en la matière, et de plus en plus de particuliers optent pour cette solution.

D’un point de vue consommation, cela représente une part élevé de la facture d’électricité. Cependant, ce type de chauffage a tendance à bien chauffer et dispose d’un avantage considérable, en fonction des modèles : un programmateur. Quoi de mieux que de rentrer chez soi et d’avoir une température ambiante très agréable ? Vraisemblablement, rien.

La cheminée, un incontournable à posséder

Le crépitement du feu avec les bûches, ça donne envie. Mais la cheminée représente au premier abord un véritable coût. Notamment lors de sa mise en place chez vous. Compter entre 2 000€ et 10 000€ pour l’installation et la pose d’une cheminée, tout dépendra du type que vous désirez.

En plus de cela, il faudra penser au bois et généralement, cela se fait en été pour anticiper des chutes de températures précoces. Le stère de bois est souvent élevé, tout dépend de la quantité que vous souhaitez.

Toujours est-il que cette solution s’avère être très efficace, même dans des surfaces assez grandes. Elle vous évite les consommations de chauffage dans les autres pièces, car cela apporte de la chaleur quasi-partout. Même si, toutefois, il arrive qu’il soit nécessaire d’utiliser ses radiateurs électriques.

Le chauffage au GNR, une alternative qui a un prix

Le GNR, qui vient de gazole non routier, est depuis le 01 mai 2011 imposé par la réglementation dans le remplacement du fioul domestique. Il est utilisé notamment par les engins mobiles non routiers, comme les engins forestiers et agricoles, par exemple.

Bien différent du fioul domestique, de par sa teneur en soufre et son indice de cétane, le GNR dispose d’une durée moins élevé en termes de conservation. Ce qui ne veut pas dire qu’il est moins bien, car au contraire, d’un point de vue écologique, ce dernier est beaucoup plus propre. Dans certains villages loin des agglomérations, le choix se tourne souvent vers le fioul pour chauffer sa maison. En revanche, la facture peut rapidement s’élever.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *