Pages Navigation Menu

Actualité immobilière de la cote basque

Comment éviter la déchéance de prêt ?

Comment éviter la déchéance de prêt ?

On peut toujours effectuer un emprunt auprès des établissements financiers et les banques, en cas de besoin. Mais il faut faire en sorte qu’il n’y ait pas de rupture de paiement de la part du débiteur sous peine de déclarer le contrat nul et non avenu. La déchéance de prêt se déclare alors à la suite de la rupture du contrat établi entre le débiteur et le créancier. Elle est déclarée officiellement lorsque l’emprunteur est dans une situation d’incapacité à payer le reste de son dû. L’application de la déchéance de prêt doit être reconnue par les deux parties comme étant une situation tout à fait légale, justifiée auprès de la juridiction compétente.

Comment fonctionne la déchéance de prêt ?

On sait pertinemment que la déchéance de prêt  peut être considérée comme une sanction à proprement parler. En tout cas, elle se fait essentiellement pour dissuader le débiteur à ne pas se laisser entraîner par l’impossibilité de respecter son contrat de prêt effectué avec un partenaire financier. C’est une situation qui l’oblige, par le biais d’une règlementation en vigueur, de poursuivre malgré lui, le paiement de la dette. Et des amendes et des sanctions sont passibles d’aller en son encontre si le débiteur refuse de rembourser le reste du montant à payer. Il peut être frappé d’une saisie des cautions ou d’une réclamation de créance. Ce qui est encore plus frappant c’est qu’il est soumis à un système qui consiste aux banques de pouvoir ficher les mauvais payeurs.

Ce qu’il faut pour contourner la déchéance de prêt

Toutes les procédures de poursuite peuvent être enclenchées. Néanmoins, la déchéance de prêt a toujours une échappatoire au moyen de laquelle le débiteur peut éviter de trop s’endetter. Le meilleur moyen de souscription, c’est le fait d’évaluer, tout d’abord, ses possibilités financières pour pouvoir respecter ses engagements. Pour le cas d’un locataire, le loyer est compris déjà dans les dettes mensuelles. Les professionnels ont prévu également une souscription à une assurance décès ou à une éventuelle incapacité quelconque de travail.

D’autres possibilités pour éviter la déchéance de prêt permettent de racheter des crédits en cas d’un remboursement d’emprunts non effectué. Il est par la suite possible d’anticiper les crédits grâce à d’autres emprunts. Si les difficultés persistent, l’agent de crédit ou le chargé de la clientèle de la banque doit en être immédiatement informé.

A qui profite donc la déchéance de prêt ?

Généralement, la déchéance de prêt est un principe qui doit légalement sauvegarder les causes de l’emprunteur vis-à-vis de son créditeur. Cette préservation de l’image de l’un et de l’autre n’est autre qu’un moyen efficace pour régler à l’amiable, les problèmes de prêt. Et malgré les charges qui pèsent plus ou moins lourdement sur lui à cause de son insolvabilité, le débiteur n’est pas du tout un perdant jusque-là. La juridiction compétente lui offre toujours d’autres alternatives pour échapper à la déchéance de prêt. Quant à lui, le créancier n’est pas celui qui est déchu de son droit de se faire rembourser ; il doit continuer de jouir de son droit quitte à obliger le débiteur à redevenir un bon payeur et d’être sur la bonne voie. En principe, les deux parties profitent l’un et l’autre de la déchéance de prêt suivant des intérêts inhérents à leurs propres causes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *