Pages Navigation Menu

Actualité immobilière de la cote basque

Quel est le rapport entre l’isolation des combles et le gaz naturel ?

Quel est le rapport entre l’isolation des combles et le gaz naturel ?

L’isolation des combles est l’une des meilleures solutions pour faire des économies d’énergie mais elle ne sert pas à grand chose si le système de chauffage utilise le fioul pour fonctionner. Aujourd’hui, le gaz naturel reste l’une des meilleures solutions de chauffage et présente des avantages non négligeables si vous souhaitez réduire votre impact écologique et votre facture énergétique.

Le gaz naturel : une énergie qui reste compétitive

Les énergies renouvelables se développent de plus en plus mais une majorité de particuliers continue de se chauffer grâce aux énergies fossiles. Parmi toutes ces sources d’énergie, le gaz naturel reste l’option la plus propre et celle qui permet de faire le plus d’économies.

Contrairement au charbon ultra polluant ou au fioul, la combustion du gaz naturel n’est que très peu polluante et les émissions de CO2 restent minimes. De plus, il ne produit pas de métaux lourds, de déchets ou de suie. Il est tout à fait possible de coupler le gaz naturel avec les énergies renouvelables pour une production énergétique plus propre dans un logement.

D’un point de vue économique et malgré une augmentation relativement constante, le gaz naturel reste l’énergie la moins chère, surtout comparée à l’électricité dont l’augmentation des tarifs grimpe en flèche au fur et à mesure des mois. Les appareils sont aussi économiques et ne prennent que peu de place et la sécurité de l’approvisionnement est garantie.

Des économies d’énergie grâce à l’isolation des combles

Pour faire encore plus d’économies d’énergie en utilisant le gaz naturel, couplé ou non à des énergies renouvelables, il est recommandé de faire réaliser des travaux d’isolation dans la maison. Les pertes calorifiques se font en majorité par la toiture, il est donc important d’isoler les combles rapidement, surtout dans un logement ancien.

L’isolation des combles a plusieurs avantages. Le confort de vie est immédiatement amélioré : les températures sont plus douces et il est plus facile d’utiliser un thermostat pour réguler la chaleur dans une pièce. En hiver, le chauffage n’a pas besoin de fonctionner à plein régime et l’utilisation d’un climatiseur en été devient souvent inutile.

L’utilisation plus raisonnée des appareils de chauffage et de climatisation entraîne inévitablement une baisse significative des factures énergétiques. En un an, certains ménages peuvent bénéficier de plusieurs dizaines à plusieurs centaines d’euros d’économies en fonction de la taille du logement.

L’isolation des combles a également un impact non négligeable sur l’environnement. Aujourd’hui, on considère que le parc immobilier privé est le deuxième responsable des plus grosses émissions de gaz à effet de serre en France. Si tous les logements étaient isolés efficacement, ces émissions pourraient être fortement réduites.

Les techniques d’isolation des combles

Vous n’isolerez pas la toiture de la même façon si vous possédez des combles perdus ou aménagés. On parle de combles perdus quand la hauteur sous plafond n’est pas assez grande pour aménager une pièce ou que la toiture dispose d’une charpente fermette. Dans des combles aménagés, rien ne s’oppose à la création d’une nouvelle pièce, à condition que l’isolation soit parfaite.

Pour des combles perdus, on utilise le plus souvent la technique du soufflage, surtout si l’on se trouve en présence d’une charpente fermette. Cette technique est réalisable en quelques heures et nécessite de répandre de l’isolant en flocons sur toute la surface des combles. On utilise souvent de la laine de verre, mais il est possible d’opter pour un isolant écologique comme la ouate de cellulose.

Si l’accès aux combles perdus n’est pas trop difficile, il est aussi possible de poser l’isolation dans les rampants de la toiture. Cette technique peut aussi être réalisée dans des combles aménagés mais nécessite plus de précautions dans ce cas : on opte pour l’isolation en double couche avec pose d’un pare vapeur pour éviter les infiltrations.

Si vous ne souhaitez pas perdre de surface habitable et voulez rénover votre toiture, préférez la technique du sarking. Plus chère et plus longue à mettre en place, cette méthode consiste à déposer la couverture de toit pour y placer l’isolant. Elle permet d’avoir un résultat plus propre et de conserver l’aspect esthétique de la charpente dans la nouvelle pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *